Je suis issue du monde de l’entreprise où j’ai pendant plus de dix années managé une équipe et dirigé un service dans une PME. Un travail passionnant qui m’a amenée à vraiment prendre en compte les personnalités de chacun afin de réussir à créer un esprit de corps et d’équipe qui nous mobilisait tous vers le même objectif : telle était ma vision du management.

Déjà éveillée à l’importance de la conscience systémique et après une formation (Droit social – Erys), je me suis recentrée sur la gestion des Ressources Humaines.

Des hypothèses au practico-pratique

Durant toutes ces années, en parallèle, par Internet, sur des forums ou en étant « parent-contact » au sein d’associations, j’ai aidé des enfants dyslexiques, dyspraxiques, dysgraphiques… et/ou TDAH, et/ou haut potentiel en guidant leurs parents, en les orientant vers des bilans complémentaires et en les accompagnant vers la compréhension du trouble de leur enfant.

Toutes ces connaissances, je les ai acquises par l’expérience. En effet, je suis une maman d’enfants atypiques avec des « dys », des « dysquelquechose » comme on a l’habitude de dire. Des enfants atypiques, plus exactement à la fois précoces, dyspraxiques, dyslexiques… Pour faire face et pour pouvoir les aider, il a donc fallu s’informer, comprendre, apprendre.

Ensemble, nous avons affronté le parcours des diagnostics avec ses errances, ses questions, ses « comment peut-on faire ? », ses « comment l’aider ? » « Comment faire pour qu’il garde une vie d’enfant ? », « une vie d’adolescent ? », puis après une « vie d’adulte » ?

À toutes ces questions, nous avons trouvé des réponses au fil de notre cheminement ; pas de principes, mais quelques certitudes. Tout cela m’a apporté une expertise que je souhaite aujourd’hui mettre à disposition des parents et des enseignants qui rencontrent des difficultés avec ce type d’enfants.

Des heures de recherche, de réflexion, de lecture, des conférences et bien sûr des rencontres qui permettent d’avancer… Des heures et des années à me confronter sur le terrain, quotidiennement, à mes enfants : émettre des hypothèses, mettre en place des solutions, se lancer, vérifier en direct, analyser les conséquences, recommencer différemment, tenter de comprendre, ne pas toujours comprendre, recommencer, chercher, comprendre, théoriser, généraliser, vérifier…

Valérie DUBAND

Je tiens beaucoup à ce terme de « coach ». Pour moi, il signifie guider et accompagner l’autre dans sa propre recherche de solutions. La solution est en vous, je vous aider à ouvrir le champs des possibles.

La création de Dysmoi

En novembre 2009, dans cet esprit de partage de mes découvertes, je crée « Dysmoi, le blog des dys » qui regroupe des informations concrètes, précises et qui fait un état des lieux des dernières avancées sur les différents « dys ». Le nombre croissant de visiteurs sur le site m’interpelle.

Au printemps 2010, à la demande d’une association de parents d’élèves d’une école, j’anime une première conférence sur la dyslexie. Dans la salle, des enseignants et des parents. Les retours sont bons, ces personnes découvrent ou redécouvrent, puis approfondissent un monde qu’ils connaissent souvent mal. En mai puis en novembre 2010, c’est une conférence sur la dyspraxie que l’on me demande… Depuis, les conférences se sont enchaînées aussi bien pour de petits groupes scolaires que pour l’École Supérieur du Professorat et de l’Éducation (ESPE).

Et de mon activité de coach

La création de mon activité professionnelle de coaching s’est faite dans le même esprit : permettre aux parents d’aider leur enfant, de mieux comprendre son trouble, de mieux l’accepter, de pouvoir faire des choix pour sa scolarité, pour son avenir, de l’accompagner le plus lucidement possible… et quelque fois aussi leur permettre d’être aussi simplement des parents face à cet enfant si « dysfférent ». Depuis 2010, ce sont des centaines d’enfants et de jeunes qui ont, soit suivi un accompagnement individuel, soit participé à des ateliers ou des stages, et également des parents aussi parce qu’ils sont en première ligne.

0
Coaching par an en moyenne

et des ateliers, des stages, des formations…

0
années d'existence / d'expérience

Avec une formation de coach (Cap Réussite Lyon), je décide naturellement de m’orienter professionnellement vers l’aide aux enfants et aux adolescents. Mon mémoire de certification a d’ailleurs comme sujet « Colère et frustration … des émotions qui peuvent permettre de mieux grandir. Enfants et adolescents en pleine explosion ».

Utilisant les techniques de gestion mentale depuis quelques années déjà, je décide de compléter ma formation dans ce domaine également (Initiative et Formation Rhône-Alpes).

Ma pratique du coaching s’inscrit dans cette logique : aider les enfants et les adolescents à trouver leurs solutions pour atteindre leurs objectifs, les accompagner, les guider… Outre l’apport des neurosciences et les connaissances sur les troubles d’apprentissage, les émotions et leurs gestions jouent un rôle important.

Coordinatrice "dys" au sein d'établissement

Dans le même temps, j’interviens au sein d’une école primaire pour aider les enseignants à porter un autre regard sur les enfants en difficultés d’apprentissage ; j’interviens au départ avec certains enfants en tête-à-tête, puis en groupe, dans le cadre d’un coaching. Les enseignants sont également demandeurs d’informations, de compréhension, de conseils pédagogiques vis-à-vis de ces enfants souvent déroutants. Ils veulent comprendre et aider les enfants dys au-delà du : « peut mieux faire, ne travaille pas… » Toujours dans le même esprit, des formations sont ouvertes et se déroulent au sein des établissements.

Depuis sa création, de nombreuses formations ont eu lieu dans les écoles, petites ou grandes et également pour le Rectorat (Limoges).

De 2013 à 2018, je suis également Coordinatrice « Dys » dans un groupe scolaire lyonnais (maternelle, primaire, collège). Ce poste passionnant m’a permis de développer mes qualités et compétences de psychopédagogue : être dans la réalité du terrain, comprendre le fonctionnement d’une classe, d’un groupe, travailler main dans la main avec les enseignants, la direction, les parents, les rééducateurs et surtout les élèves.

Des formations au e-learning

Pour répondre à cette demande croissante de « mieux comprendre pour mieux aider », j’ouvre en septembre 2017, des formations issues de mon expérience, en présentiel, sur les troubles des apprentissages et les aides à mettre en place, pour les parents et les personnes qui souhaitent porter un autre regard (professionnels, enseignants, avs, ….). Devant la demande croissante, je m’interroge, car je ne peux répondre à toutes ses demandes qui m’obligeraient à parcourir la France entière. En 2018, je lance en ligne la première formation « e-learning » sur la dyspraxie. Je crée « Le jardin de Dysmoi« .Petit à petit, le catalogue de ces formations en ligne s’étoffe.

Espace de formation en ligne

Le burnout parental

Depuis 2013, je suis interpellée par le nombre croissant de parents épuisés qui me disent qu’ils sont au bout du rouleau, qu’ils se sentent vidés… notamment des parents d’enfants atypiques. En effet, ses enfants demandent une énergie constante et un véritable engagement physique, mental et émotionnel. Cette même année, je commence devant ce constat à proposer des temps sous forme de stage pour ces parents afin de les aider à s’éloigner de ce burnout qui les guette. Dans la même idée, je propose à l’atelier « Comment aider son enfant à réussir ? » à destination de parent, un module sur le burnout parental. Lorsque l’on me propose d’écrire un livre, je propose « le burnout parental » : un projet qui a du sens pour moi. En novembre 2019 sort « Parents épuisés : Stop à la surenchère émotionnelle et éducative pour éviter le burnout parental » aux Editions Eyrolles.

LE BURNOUT PARENTAL : PARLONS-EN !

Je continue donc à proposer des temps dédiés aux parents en élargissant les lignes géographiques. En avril 2020 aura donc lieu le premier atelier à distance. Encore une grande première !

Parents-epuises-burnout-livre-dysmoi-duband

PARENTS ÉPUISÉS

Stop à la surenchère émotionnelle et éducative pour éviter le burnout parental

2019 – Editions EYROLLES

Disponible FNAC, AMAZON, DECITRE, EYROLLES

Je m’intègre dans la recherche du comment faire (et non pas du pourquoi). Mon savoir-faire est de travailler dans la globalité, avec les points forts, les points faibles, les différences, l’environnement, pour ouvrir tous les champs des possibles. Pour ce faire, je ne m’arrête pas sur une méthode unique, mais je vais piocher parmi tous les outils utiles : neuro-sciences, psychologie cognitive, pédagogie, PNL (Programmation Neuro-Linguistique), Analyse Transactionnelle, gestion mentale, CNV (Communication Non Violente), …

Partisane de l’intelligence collective permettant des regards croisés, j’ai fait déjà depuis plusieurs années ma devise de ce proverbe africain qui résonne (et raisonne aussi !) en moi : 

Pour qu’un enfant grandisse, il faut tout un village.